Foire aux questions

Salle de nouvelles

Voir toutes les nouvelles

CALENDRIER MUNICIPAL

Novembre
D L Ma Me J V S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Activités dans la communauté

Novembre
D L Ma Me J V S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Événements à venir

Clarence-Rockland présente son offre finale

Le 31 janvier 2014 
 
Clarence-Rockland - La Cité de Clarence-Rockland est présentement engagée dans des négociations avec 
la section locale 503 du Syndicat canadien de la fonction publique (« SCFP ») pour le renouvellement de la 
convention collective. Après plusieurs mois de négociations, les parties se sont entendues sur plusieurs 
questions essentielles, et la Cité de Clarence-Rockland a maintenant présenté son offre finale au SCFP en 
vue d’éviter la possibilité d’un conflit de travail. 
 
L’offre finale de la municipalité comprend des salaires et avantages sociaux supérieurs pour les employés et 
prévoit notamment : 
 
 une convention collective d’une durée de trois ans, permettant des relations de travail stables 
jusqu’à la fin de l’année 2016; 
 des augmentations salariales de 1,6 % pour 2014, 1,65 % pour 2015 et 1,65 % pour 2016, en 
accord avec les augmentations salariales acceptées par le SCFP dans des négociations 
semblables; 
 une augmentation graduelle de la part de la prime des assurances collectives payée par l’employeur 
de 85 % à 90 % à la fin des trois ans; 
 l’amélioration des indemnités de repas; 
 une amélioration de la prime de chef d’équipe. 
 
« Au cours des négociations, la Cité de Clarence-Rockland a fait tous les efforts possibles pour parvenir à 
une entente qui soit dans le meilleur intérêt de la municipalité, de ses résidents et de ses employés », a dit le 
directeur général Michel Bellemare. 
 
En vertu de son offre finale, les employés recevront des augmentations de salaires ainsi que d’autres 
avantages d’ordre monétaire, tel que le paiement par l’employeur d’une plus grande part de la prime des 
assurances collectives. 
 
Considérant les défis financiers actuels auxquels la Cité de Clarence-Rockland et d’autres municipalités 
ontariennes similaires doivent faire face, la Cité est d’avis qu’elle a proposé une entente équitable et 
raisonnable, ainsi qu’abordable pour les contribuables. 
 
Si un conflit de travail doit avoir lieu, les services offerts par la Cité de Clarence-Rockland seront affectés. 
Des plans de contingence sont mis en place pour en réduire l’impact sur les résidents. Toutefois, la Cité ne 
serait pas en mesure de maintenir les activités des garderies municipales advenant une grève. 
 
« Bien que la Cité de Clarence-Rockland espère toujours parvenir à une entente, nous sommes prêts à faire 
face à un conflit de travail si un accord n’est pas conclu très bientôt », a dit M. Bellemare. 
 
-30- 
 
Renseignements : 
Julie Chartrand 
Agente de communications 
613-446-6022 poste 2227

Clarence-Rockland répond de nouveau au Syndicat canadien de la fonction publique

Le 22 janvier 2014 

Clarence-Rockland - La Cité de Clarence-Rockland trouve regrettable que le Syndicat 
canadien de la fonction publique (SCFP) ait choisi de négocier par le biais des médias 
en vue de conclure une nouvelle convention collective. En fait, selon le directeur 
général de la municipalité, Michel Bellemare, il s’agit d’une démarche contreproductive 
afin de réaliser un tel objectif. 

« La Cité souhaite parvenir à une entente qui soit à la fois équitable et raisonnable pour 
les employés, ainsi que responsable et abordable pour les contribuables », a dit M. 
Bellemare. 

Jusqu’à date, la Cité et le SCFP se sont entendus sur plusieurs points. Toutefois, les 
nombreuses demandes du syndicat ont eu pour effet de prolonger les négociations. En 
comparaison, la Cité a proposé beaucoup moins de modifications à la convention 
collective. Aussi, plusieurs demandes et propositions du SCFP auraient un impact 
inacceptable sur la gestion des opérations de la municipalité. De plus, plusieurs 
demandes et propositions financières présentées par le syndicat augmenteraient les 
coûts de la Cité de façon inacceptable. 

La Cité souligne que ses propositions sont justes et raisonnables. « En fait, il est difficile 
de comprendre comment le syndicat pourrait justifier le recours à la grève à la lumière 
de tout ce que la Cité offre aux employés pour cette prochaine convention collective », 
affirme M. Bellemare. Si, malheureusement, les employés et le syndicat décident de 
faire la grève, la municipalité compte assurer la continuité de la plupart de ses services, 
notamment bien sûr les services d’urgence, la collecte des déchets, le déblaiement de la 
neige, et les services habituels à l’hôtel de ville. 

Contrairement aux affirmations du syndicat, il n’y a pas eu de « durcissement » de la 
position de la municipalité. En fait, le conseil municipal a donné mandat à l’équipe de 
négociations de parvenir à une entente équitable et raisonnable pour les employés, ainsi 
que responsable et abordable pour les contribuables de Clarence-Rockland. Ce mandat 
n’a pas changé et inclut une bonification des conditions de travail des employés. 

La Cité a hâte de poursuivre les négociations afin de conclure une entente. Ainsi, la 
Cité espère pourvoir compter sur la collaboration du SCFP afin de conclure une telle 
entente dans les plus brefs délais. 

-30- 

Renseignements : 
Julie Chartrand 
Agente de communications 
613-446-6022 poste 2227

Clarence-Rockland répond au Syndicat canadien de la fonction publique

Le 22 janvier 2014 

Clarence-Rockland - La Cité de Clarence-Rockland trouve regrettable que le Syndicat 
canadien de la fonction publique (SCFP) ait choisi de négocier par le biais des médias 
en vue de conclure une nouvelle convention collective. En fait, selon le directeur 
général de la municipalité, Michel Bellemare, il s’agit d’une démarche contreproductive 
afin de réaliser un tel objectif. 

« La Cité souhaite parvenir à une entente qui soit à la fois équitable et raisonnable pour 
les employés, ainsi que responsable et abordable pour les contribuables », a dit M. 
Bellemare. 

Jusqu’à date, la Cité et le SCFP se sont entendus sur plusieurs points. Toutefois, les 
nombreuses demandes du syndicat ont eu pour effet de prolonger les négociations. En 
comparaison, la Cité a proposé beaucoup moins de modifications à la convention 
collective. Aussi, plusieurs demandes et propositions du SCFP auraient un impact 
inacceptable sur la gestion des opérations de la municipalité. De plus, plusieurs 
demandes et propositions financières présentées par le syndicat augmenteraient les 
coûts de la Cité de façon inacceptable. 

La Cité souligne que ses propositions sont justes et raisonnables. « En fait, il est difficile 
de comprendre comment le syndicat pourrait justifier le recours à la grève à la lumière 
de tout ce que la Cité offre aux employés pour cette prochaine convention collective », 
affirme M. Bellemare. Si, malheureusement, les employés et le syndicat décident de 
faire la grève, la municipalité compte assurer la continuité de la plupart de ses services, 
notamment bien sûr les services d’urgence, la collecte des déchets, le déblaiement de la 
neige, et les services habituels à l’hôtel de ville. 

Contrairement aux affirmations du syndicat, il n’y a pas eu de « durcissement » de la 
position de la municipalité. En fait, le conseil municipal a donné mandat à l’équipe de 
négociations de parvenir à une entente équitable et raisonnable pour les employés, ainsi 
que responsable et abordable pour les contribuables de Clarence-Rockland. Ce mandat 
n’a pas changé et inclut une bonification des conditions de travail des employés. 

La Cité a hâte de poursuivre les négociations afin de conclure une entente. Ainsi, la 
Cité espère pourvoir compter sur la collaboration du SCFP afin de conclure une telle 
entente dans les plus brefs délais. 

-30- 

Renseignements : 
Julie Chartrand 
Agente de communications 
613-446-6022 poste 2227

La Cité adopte son budget 2014

Rockland le 23 décembre 2013 – Le Conseil municipal de Clarence-Rockland a approuvé un budget équilibré 
de 29,3 millions de dollars pour 2014 qui investit davantage dans les infrastructures 
municipales et assure le maintien des niveaux de service, notamment le financement des 
subventions aux associations mineures de sports de glace. 
 
Les taxes foncières seront en hausse de 1,9 %, ce qui équivaut à environ 30,40 $ 
annuellement pour une maison familiale évaluée à 244 000 $. 
 
Dans l’élaboration du processus budgétaire de l’année 2014, le conseil municipal de la 
Cité de Clarence-Rockland s’était fixé quatre objectifs, à savoir : approuver le budget 
avant le début du prochain exercice financier; maintenir les niveaux de service; établir les 
priorités stratégiques; planifier également pour l’avenir. 
 
Projets liés à la croissance 
 
Sous la rubrique des dépenses d’immobilisations, la Cité de Clarence-Rockland a prévu 
au budget la somme 4,4 millions de dollars pour des projets liés à la croissance, en plus 
du projet de reconstruction de la rue Caron d’une valeur de 13,7 millions de dollars. 
 
Les projets liés à la croissance comprennent notamment : 
  • Plan de conception de la caserne de Rockland (200 000 $) 
  • Dégrillage de l’usine des eaux usées (1 200 000 $) 
  • Plan maître des égouts pluviaux (200 000 $) 
  • Expansion du garage municipal (340 000 $) 
  • Phases 2 et 3 du planchodrôme (100 300$) 
  • Meilleure signalisation à la traverse piétonnière des rues Laurier et Notre-Dame 
  • (65 000 $) 
 
Projets de réparations et de remplacements 
 
Les projets de réparations et de remplacements, d’une valeur totale de 4,3 millions de 
dollars, comprennent notamment : 
  • Pont de Cheney (1 200 000 $) 
  • Traitement de surface (375 000 $) 
  • Resurfaçage (200 000 $) 
  • Première phase de la rue St-Joseph (315 000 $) 
  • Fossés (300 000$)
  • Travaux liés à la conduite d'eau de la rue Edwards (320 000$)

"Je suis fier de l'adoption de ce budget équilibré qui nous permet d'investir dans nos infrastructures et de planifier pour l'avenir et ce, tout en gardant la hausse de taxes à un niveau acceptable pour les résidents de Clarence-Rockland," a déclaré Marcel Guibord, maire de la Cité de Clarence-Rockland. 

 

-30-

Pour informations

Julie Chartrand

Agente de communications

613.446.6022 poste 2227

 

Plus d'articles...

Page 45 sur 46

JoomShaper